Amaya Dominguez

amaya dominguezAppréciée pour ses qualités musicales et ses dons de comédienne, Amaya Dominguez est une jeune mezzo-soprano « à la voix chaude et sensuelle » (anaclase.com).

Au sortir du CNSM de Paris avec une mention très bien à l’unanimité et les félicitations du jury, William Christie l’invite, dans le cadre du « Jardin des voix », à participer à une tournée internationale dans les salles prestigieuses de la Cité de la Musique de Paris, de l’Alte Oper de Francfort, du Barbican de Londres et du Lincoln Center de New-York.
Les premières critiques sont unanimes « Amaya Dominguez impressionne par son talent dramatique et son timbre brillant de mezzo-soprano. Articulation claire, phrasé naturel et émotions vibrantes – voici une chanteuse pleine d’avenir ! » (The Times).

Depuis, elle se produit sous la baguette de chefs reconnus comme Alain Altinoglu, Jean-Yves Ossonce ou encore Andrea Marcon, aux côtés de musiciens talentueux tels le pianiste Jean-François Heisser, le violoncelliste Fançois Salque, le guitariste Pablo Marquez ou le clarinettiste Michel Lethiec. Elle est dirigée par des metteurs en scène passionants, Thierry Thieu Niang, Yves Beaunesne, Nadine Duffaut ou Mario Gas et travaille avec de grands compositeurs de notre temps, Pascal Dusapin, Eric Tanguy ou encore Oscar Strasnoy.

Sachant incarner des rôles de travestis (chez Mozart, Sesto et Idamante ou le rôle-titre de l’Enfant chez Ravel), de femmes délaissées (Ottavia chez Monteverdi, Didon chez Purcell), de jeunes filles dans la fleur de l’âge (Dorabella chez Mozart, Juliette chez Dusapin), de femmes fatales (Carmen chez Bizet, Vénus chez Offenbach) ou encore de déesses terribles (Cybèle chez Lully), Amaya Dominguez chante avec style toutes les époques, et ce, sur de belles scènes lyriques, en France comme à l’étranger (Festival d’Aix-en-Provence, Opéras de Nancy, Lille, Monte-Carlo, Théâtre du Châtelet, Opéra Comique, Teatro nacional de Madrid, Teatro de la Maestranza de séville, Opéra de Bilbao).

Parmi ses projets à venir, le rôle d’Alceste dans la première représentation depuis 1824 deDemetrio, re di Siria de Simon Mayr aux Opéras de Vevey (Suisse) et de Poznan (Pologne), le rôle d’Agathe dans Les enfants terribles de Philip Glass à l’Opéra de Bordeaux, le rôle de Didon dans Dido and Aeneas de Purcell aux théâtres de Castellon et Oviedo (Espagne), le rôle-titre de Carmen en tournée au Japon et le rôle d’Adalgisa dansNorma de Bellini avec l’Orchestre Philharmonique de Brno (République Tchèque). En concert, on la retrouve aux côtés de lOrchestre symphonique et lyrique de Nancy pour un programme Ravel, de l’Orchestre National de Bretagne pour lesNeruda Songs de Peter Lieberson et de l’Atlantic Music Festival Orchestra (Etats-Unis) pour Les nuits d’été de Berlioz.

Passionnée par la musique séfarade et la danse flamenca, Amaya Dominguez forme un ensemble (chant, guitare et percussions) avec lequel elle donne régulièrement des concerts.

contact@amayadominguez.com