André Furlan – Président

PRESIDENT
andre-furlan@williamblake.fr

 

André Furlan est né à Nérac, dans le Sud Ouest de la France. Durant toute son enfance, il vit, de par la profession de son père, presque en permanence dans différents pays d’Afrique et d’Asie.

Dès son plus jeune âge, sa passion pour l’art, photographie comprise, se manifeste. Tout jeune, il va à la rencontre d’artistes qui le prennent sous leurs tutelles et en font « leur petit protégé ». Ainsi, il rencontre l’artiste africain aujourd’hui célèbre, Joachim Badindamana, le Prince Noradom Sihanouk (1922-2012) du Cambodge, également artiste, avec lequel il s’entretient sur l’art, tout en ayant le privilège d’être invité à bord du palais flottant royal, à Phnom Penh, du Prince qui sent en lui tout le potentiel humain et artistique.

Cette position de « protégé » des artistes va le suivre durant sa vie d’adulte.

Devenu adulte, il part pour les Etats-Unis dans les années quatre-vingts, où son intérêt pour les arts se confirme. Il étudie afin de concrétiser son rêve d’enfance, développer son âme d’artiste et être reconnu comme tel. Il se concentre tout d’abord, et pour de longues années, sur le génie de William Blake (1757-1827). Il touche alors un large public de professionnels (historiens, universitaires, chercheurs, théologiens…) pour l’ensemble de ses recherches, découvertes et présentations.

Parallèlement à ses recherches sur William Blake, et en tant que passionné aussi par la poésie anglo-saxonne, il étudie et est diplômé en 1999 en langue anglaise.

En 2004, André Furlan, avec le soutien du consul de France de San Francisco, organise une première aux Etats-Unis : une exposition de l’artiste français Christian de Cambiaire (Toulouse, France), de renommée internationale, à San Francisco.

Depuis le début des années 1990 jusqu’en 2009, devenu membre actif de différents musées, André suit des cours sur la gravure et des œuvres sur papier de grands artistes. Il suit également, en parallèle et sur plusieurs années toutes les classes de Robert Flynn Johnson, sur l’étude d’œuvres sur papier, appartenant à une collection européenne au Musée Légion et Honneur à San Francisco. Pendant ces années, il présente lui-même des œuvres de Maîtres au musée.

Il s’entoure alors de professionnels pour ses propres recherches, et en parallèle, il effectue nombre études seul, à la grande bibliothèque de San Francisco, celle de l’université de Stanford et à celle de Berkeley, sur la baie de San Francisco.

André continue ses recherches et études, avec le support de son partenaire Harold Dubin (décédé en 2009), diplômé de Harvard, Columbia et Berkeley, cinéaste, écrivain, producteur, très impliqué dans le domaines des arts, de la production cinématographique américaine et participant à des séries télévisuelles. André poursuit l’étude du XVIII° siècle Anglais au travers de William Blake, faisant appel aux différents domaines impliqués dans l’œuvre étudiée : architecture, histoire, poésie, musicologie, théologie.

En décembre 2008, André Furlan reçoit un certificat d’appréciation en reconnaissance de son travail de volontaire auprès de l’organisation charitable de Saint Vincent de Paul de San Francisco : préparation de repas pour les pauvres, collectes de fonds pour l’aide à l’association, et en reconnaissance également des donations d’œuvres contemporaines aux résidents de l’organisation Saint Vincent de Paul.

En 2009/2010, durant dix mois, André est directeur, en collaboration avec Monseigneur John Talesfore, de l’organisation d’une grande exposition d’artistes contemporains internationaux à la Saint Mary’s Cathedral. De cette exposition sont édités deux livres :

Saint Mary’s Cathedral, San Francisco Art Show 2009, incluant les œuvres présentées par André Furlan et tous les artistes ayant exposé,

Angels Dressed In Rainbows, regroupant des poésies de Pete Klimek, édité par André Furlan, qui a également édité en 2012, du même artiste aux multiples talents, le disque intitulé The Purpose In Everything.

Durant ces années d’études et recherches (bibliothèques, musées, universités …), André a toujours partagé la finalité et l’évolution de son travail avec les historiens, les responsables de musées, des universitaires.

Depuis 2010, de retour en France, André poursuit son travail sur Blake, en finalisant une exposition de l’œuvre de William Blake, « The Beggar’s Opera », exposition qui permettra de partager ses découvertes avec un très large public.

Actuellement, il travaille sur un projet concernant le XIX° siècle, sur un artiste anglo-français, le maître Alphonse Legros (1837/1911), étudiant de nombreux documents et de collections parmi lesquels des peintures, dessins, aquarelles,sculptures,gravures de l’artiste, avec de nouvelles découvertes que nous attendons impatiemment.

Tout cela fait écho á la devise d’Andre Furlan :

 » Promouvoir l’art sous toutes ses formes est une autre forme d’expression d’art en elle-même ».

 » It stands alone as a work of art while celebrating the art of another « .