L’ART DE LA CARICATURE ET LA LIBERTÉ D’EXPRESSION AU LYCÉE BOSSUET

Le journal du Gers, publié le 22 mars 2018

IMG_1097.jpg

Savez-vous ce qu’est une macédoine ?

En ce qui concerne les gravures, c’est une série de petits sujets reliés (ou non?) par un fil conducteur édités sur la même feuille. C’est par cette explication technique et un joli exemple de macédoine publiée le 22 avril 1836 par le Charivari que le visiteur entre dans l’exposition « Daumier et ses contemporains : l’art de la caricature et la liberté de la presse ». Ce riche fonds de près de 80 caricatures occupe l’appartement de fonction du chef d’établissement au lycée Bossuet de Condom jusqu’au 11 avril prochain. Il est ainsi mis à disposition des élèves et des enseignants grâce à un partenariat de qualité engagé entre le lycée lui-même, l’association Art’Boss bien connue des Condomois, et l’association William Blake de Nérac.

Beaucoup de planches de journaux dont plusieurs exemples d’originaux rares tels ces exemplaires n° 1 et n°2 du Panache datés du 29 avril et du 3 mai 1832. Ce journal, de diffusion nationale, vécut à peine plus d’un an, son siège social était à Bordeaux. On chemine ainsi à travers un panorama de la presse du XIXe au début du XXe siècle : le Charivari (qui représente le plus grand nombre de pièces exposées) le Figaro, L’Assiette au Beurre (dont est tirée « L’impudique Albion » de Veber qui fit si bien scandale que le numéro du 28 septembre 1901 fut saisi mais réimprimé dix fois ! Un exemplaire original du n°375 du 23 mai 1908 présente en couverture le président Fallières avant et après un voyage à Londres. So british !), Le Journal IllustréLe Journal du Rire (dans lequel Léandre publie l’amusant « Embarquement des Comédiens pour Cythère ») le Monde Illustré. Les thèmes sont parfois férocement politiques (ainsi de la caricature pleine page de Travies et Granville dans le Charivari du 25 avril 1833 « Elle prétend qu’elle n’est pas prostituée !! Hein ? ») critiquent les juges et la Censure : (« L’instruction, le réquisitoire, l’amende et la prison » par Travies dans le Charivari du 15 octobre 1833, ou la caricature du procureur Jacquinot-Godart qui avait condamné à la prison Daumier et son directeur Charles Philippon). Elle moque aussi les moeurs du temps : ainsi le 7 octobre 1833, pour le Charivari, Benjamin croque le Duc de Luctemberg « mon cher Nemours, je vous souffle votre dame ! » et retrace aussi l’évolution de la société : « Les plaisirs de la belle saison » ( Le Journal Illustré, 21 avril 1865) ou « Les voyageurs du dimanche » (Le Journal Illustré 23 juillet 1865).

En cette Semaine de la Presse et des Médias à l’École, cette exposition nous rappelle que les questionnements actuels sur la liberté de la presse et la liberté d’expression se posaient déjà au XIXe siècle.

Lycée Bossuet : 42 rue Jules Ferry 32100 Condom http://bossuet.entmip.fr/

Association Art’Boss : http://bossuet.entmip.fr/art-boss/

Association William Blake : http://www.test.williamblake.fr

Photos Marc Le Saux

Hits: 88