LE PIRATAGE DU SITE DE L’ASSOCIATION WILLIAM BLAKE

Le public continue d'être reçu comme prévu./ Photo DDM H.N.
Le public continue d’être reçu comme prévu./ Photo DDM H.N.

L’association William Blake France est temporairement hors service en raison de piratage. André Furlan, le président communique : «Comme de nombreux sites internet, celui de notre association a été piraté. Nous tenons à remercier sincèrement les techniciens d’OVF Paris qui les premiers nous ont alertés. Sans perdre de temps notre spécialiste informatique Daniel Renard, en liaison avec les techniciens de la société Bulle Communication à Lavardac, à qui vont également nos remerciements, s’est mis au travail pour relancer au plus vite le site. La liberté d’expression est un droit, un droit auquel nous sommes fortement attachés et que nous continuerons d’exercer en ne cédant à aucune forme de pression ou de chantage.». A l’image de Daumier, dont l’exposition se poursuit jusqu’à la fin août à l’ancienne sous-préfecture de Nérac, l’association surmontera les écueils et «aucun pirate, aussi puissant soit-il, ne nous soumettra jamais à la loi du silence.», réaffirme André. «Une même loi pour le lion et pour le bœuf, c’est l’oppression». William Blake issue de «Le Mariage du Ciel et de l’Enfer….»