HONORE DAUMIER ET SES CONTEMPORAINS SOUS LES ORS DE LA RÉPUBLIQUE

Les vitrines ont été prises d'assaut par un public enthousiaste./ Photo DDM H.N.
Les vitrines ont été prises d’assaut par un public enthousiaste./ Photo DDM H.N.

C’est dans un cadre prestigieux, l’ancienne sous-préfecture de Nérac, qu’un public très nombreux a répondu présent à l’inauguration organisée par l’association William Blake France. «La liberté d’expression, fusse par la caricature, n’est pas un vain mot», ont rappelé dans leur discours André Furland, président de l’association, mais aussi Nicolas Lacombe, maire et conseiller général, ainsi que Lucette Lousteau, députée de la première circonscription de Lot-et-Garonne. En effet, l’article 11 dispose : «La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi». Le public était ensuite invité à découvrir les œuvres originales exposées dans les locaux de cet ancien bâtiment ayant abrité les services préfectoraux de l’Etat. «Nous y avons rassemblé une sélection de plus de cent œuvres (lithographies, gravures, journaux, livres…) qui mettent en lumière les moyens employés par Daumier et ses confrères tels que Grandville, Monnier, Traviès, Cham… pour illustrer, contester, dénoncer et moquer les comportements individuels et les choix politiques du XIXe siècle. L’exposition illustre l’évolution de l’écriture lithographique d’Honoré Daumier (1808-1879) et permet de comprendre comment ses innovations techniques et stylistiques, ses partis pris esthétiques l’ont inscrit dans l’histoire de l’art parmi les «maîtres de l’estampe», explique le président de l’association. Une très belle expo qui demande à prendre son temps pour lire et admirer tous ces documents sous l’œil des œuvres de l’artiste Jean-Paul Gourdin.

Info : www.williamblake.fr.